Entreprendre au Sénégal - que savoir avant de lancer un business

1. Je me procure des études de marché et des études macroéconomiques
Climat des affaires / contexte macroéconomique
Le Sénégal est la deuxième économie d’Afrique de l’ouest francophone et une nation politiquement stable. Ses spécificités plaisent de plus en plus aux investisseurs. Le pays enregistre de faibles performances en matière d’indicateurs de développement humain (plus de la moitié de la population vivrait avec moins de 2 $ par jour). En revanche, son savoir-faire dans le domaine des TIC en fait un des leaders de l’innovation en Afrique francophone.

Le marché du mobile / digital
Le Sénégal dépasse les 100% de pénétration mobile (15 millions). Environ 98% des connexions proviennent de contrats prépayés et 14% de la population a accès au haut débit. (Q4 2015 – GSMA)

Les sites locaux les plus fréquentés sont des plateformes d’actualités politiques : Seneweb.com, Senego.com, Leral.net, Dakaractu.com, Buzzsenegal.com.

Autres secteurs
Secteur d’avenir : tourisme, en dépit de circonstances difficiles
Industries importantes : mines d’or, phosphates, ciment, agroalimentaire et BTP
Secteur primaire (agriculture) exposé aux aléas climatiques et à la volatilité des cours mondiaux des matières premières

2. J’ouvre mon entreprise
Les démarches administratives
Le BCE, bureau d’appui à la création d’entreprise, est l’une des structures à connaitre. Des conseils à la création, en passant aux démarches post création, une masse intéressante d’informations sont à retrouver sur le site web du BCE du Sénégal (http://creationdentreprise.sn/)
Cette entité est propulsée par l’APIX, une agence de l’Etat du Sénégal, également en charge des procédures de création d’entreprises.
La durée pour une création d’entreprise au Sénégal peut varier de 24 heures à 5 jours, selon la forme juridique de l’entreprise.

Pour la création d’une Entreprise individuelle
Lorsque l’entrepreneur individuel se présente au Bureau d’Appui à la Création d’Entreprise (BCE) avec ses documents de constitution, un rendez-vous lui est donné 24h plus tard pour retirer :
– Le registre du commerce
– L’avis d’immatriculation au NINEA
– La déclaration d’établissement
Les pièces à fournir
Vous êtes de nationalité sénégalaise :
1. Deux (02) copies de la carte d’identité nationale
2. Un extrait du casier judiciaire datant de moins de 3 mois ou une déclaration sur l’honneur, disponible au BCE, renseignée et signée par le requérant
3. Le certificat de résidence délivré par la police ou la mairie de votre lieu de résidence, sur présentation de l’attestation de domicile, délivrée par votre chef de quartier
4. Le certificat de mariage (le cas échéant)
5. Deux (02) timbres fiscaux de 2000 FCFA (pour le Registre de Commerce et pour le NINEA)
Vous êtes étranger :
1. Deux (02) copies du passeport pour les étrangers
2. Le casier judiciaire du pays d’origine de moins de 3 mois pour les étrangers
3. Le certificat de résidence (délivré par la police ou la mairie)
4. Le certificat de mariage (le cas échéant)
5. Deux (02) timbres fiscaux de 2000 FCFA (pour le Registre de Commerce et pour le NINEA)
Les frais de constitution
• 10.000 FCFA de frais de greffe pour les entreprises individuelles sans nom commercial ;
• 20 000 FCFA pour les entreprises individuelles avec nom commercial dont :
• 10 000 FCFA pour l’enregistrement du nom commercial auprès de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) ;
• 10 000 F CFA pour les frais de greffe.

Pour la création d’un Groupement d’intérêt économique (GIE)
Le dépôt d’une demande de constitution de GIE doit obligatoirement être effectué par un membre dudit GIE.
Au retrait du dossier, le président ou la personne désignée au niveau du
PV de constitution du GIE devra se présenter pour la signature du registre de commerce et de la déclaration d’établissement.
PIÈCES A FOURNIR
Les pièces à fournir pour la constitution d’un GIE sont :
• Trois imprimés des statuts, du règlement intérieur et du procès verbal de l’AG constitutive ;
• Une copie des pièces d’identité des membres ;
• Un extrait du casier judiciaire du Président datant de moins de trois
(3) mois ou une déclaration sur l’honneur, disponible à l’APIX, remplie et signée par le Président ;
• Un extrait du casier judiciaire du pays d’origine du Président (pour les étrangers) ;
• Deux timbres fiscaux de 2000 FCFA ;
• 65.000 FCFA de frais de dossier dont 35.000 F pour l’enregistrement des statuts et 30.000 F de frais de greffe

Pour la création d’une SARL
La constitution d’une Société à Responsabilité Limitée (SARL) se fait en deux étapes:
Chez le Notaire
• L’établissement des statuts
• Ils doivent être signés par tous les associés fondateurs ou leurs mandataires justifiants d’un pouvoir y afférant.
• La signature du procès verbal de constitution
• La délivrance d’une déclaration de conformité
• Le dépôt du Capital
• Le capital doit, être déposé chez le notaire ou dans un compte bancaire, dénommé « Compte de société en formation ». Le capital est libéré immédiatement après l’immatriculation de la société au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM).
• Seuls les apports d’une valeur supérieure à 5.000.000FCFA doivent obligatoirement faire l’objet d’une évaluation par un commissaire aux apports
Frais de notaire : 400.000 FCFA environ pour un capital de 1 000 000 FCFA

Au Bureau d’Appui à la Création d’Entreprise (BCE) de l’APIX
• L’enregistrement des actes constitutifs
• L’immatriculation au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier
• L’immatriculation au NINEA
• La publication au Journal d’annonces légales
Les pièces à fournir
1. Un casier judiciaire datant de moins de 3 mois; ou une déclaration sur l’honneur, disponible auprès du notaire, renseignée et signée par le Gérant ou le casier de moins de 3 mois du pays d’origine (pour les étrangers)
2. La photocopie de la carte d’identité des associés
3. Droits d’enregistrement : 25.000 FCFA

Pour la création d’une SA
La constitution d’une Société Anonyme se fait en deux étapes
Chez le Notaire
• L’établissement des statuts
• Ils doivent être signés par tous les associés fondateurs ou leurs mandataires justifiants d’un pouvoir y afférant.
• La signature du procès verbal de constitution
• La délivrance d’une déclaration de conformité
• Le dépôt du Capital
• Le capital doit, être déposé chez le notaire ou dans un compte bancaire, dénommé « Compte de société en formation ».
• Le compte est débloqué immédiatement après l’immatriculation de la société au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM).
Frais de notaire : Environ 700.000 FCFA pour un capital de 10.000.000 FCFA

Au Bureau d’Appui à la Création d’Entreprise (BCE) de l’APIX
• L’enregistrement des actes constitutifs
• L’immatriculation au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier
• L’immatriculation au NINEA
• La publication au Journal d’annonces légales
Les pièces à fournir
1. Un casier judiciaire datant de moins de 3 mois; ou une déclaration sur l’honneur, disponible auprès du notaire, renseignée et signée par le Gérant ou le casier de moins de 3 mois du pays d’origine (pour les étrangers)
2. La photocopie de la carte d’identité des associés
3. Droits d’enregistrement : 1% du Capital si celui-ci est supérieur à 10 000 000 FCFA. En cas d’apport immobilier, prévoyez une surtaxe de 3% de la valeur de l’apport pour les droits d’enregistrement

3. Je trouve un accompagnement
Participer à un concours de business plans
Prix Orange de l’Entrepreneur Social Sénégal: chaque année, ce concours récompense trois projets d’entrepreneuriat social s’appuyant sur les TICs et se déployant dans le pays.

Orange Fab, accélérateur de startups
– Des locaux dédiés avec équipements de bureautique et de téléphonie / internet.
– 6 ateliers de partage d’expériences animés par des mentors.
– Rencontres quotidiennes avec les coachs Orange.
– La possibilité de tester les produits et services au Centre de Test Client d’Orange Sénégal.
– Des financements à hauteur de 5 millions de francs CFA par startup.
– Des facilités d’accès aux API Orange.
– Une connexion au SDP (Service Delivery Platform) d’Orange afin de déployer produits et services dans les autres filiales africaines d’Orange.

Quelques incubateurs et espaces de co-working
Le CTIC Dakar est le 1er Incubateur TIC du Sénégal et d’Afrique Francophone. L’une de ses missions premières est la promotion et l’accompagnement de l’entrepreneuriat TIC. En plus de connecter les entrepreneurs, les événements du CTIC permettent d’atteindre deux objectifs : détecter des talents et favoriser l’accès aux marchés et aux financements.
• AfricaLivingLab
Dakar – +221338642660 – +221773057555 – isegcemi@gmail.com – unidaf1@gmail.vcom
www.unidaf.com
• CENTRE D’INCUBATION ET DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES DE FEMMES ET DE JEUNES
Dakar – +221338219416 – info@incubateursenegal.org
www.incubateursenegal.org
• CONCREE
Dakar – babacar.birane@concree.com
www.concree.com
• CTIC DAKAR
Dakar – +221338897788 – contact@cticdakar.com
www.cticdakar.com
• INNODEV SÉNÉGAL
Dakar – info@innodev.sn
www.innodev.sn
• JOKKOLABS DAKAR
Dakar – +221338273831 – +221338223232 – mcamara@jokkolabs.net
www.dakar.jokkolabs.net
• JJIGUENE TECHHUB
Dakar – +221775267514 – de.binta.couby@gmail.com
www.jjiguenetech.com
• MOBILESÉNÉGAL
Dakar – mobilesenegal@gmail.com
www.mobilesenegal.org
• SUPDECO BUSINESS
Dakar – +221338496919 – supdeco@supdeco.sn
www.supdeco.sn
• SYNAPSE CENTER
Dakar – +221338693627 – synapse@synapsecenter.org
www.synapsecenter.org
• INCUBATEUR DE L’UNIVERSITÉ ALIOUNE DIOP
Bambey – +221339733084 – papaibra.ndiaye@uadb.edu.sn

Upscaler by Sonatel
Ce startup camp porté par Kinaya Lab et five by five, son partenaire methodology & delivery, vise à:
– donner aux entrepreneurs une grille de lecture claire pour franchir plus sereinement l’étape du passage à l’échelle;
– améliorer l’efficacité du soutien Sonatel à l’écosystème startup en apportant un maximum de valeurs aux entrepreneurs participant au programme.

Les grands rendez-vous
Let’s meet up : un cadre d’échange regroupant les acteurs de l’écosystème numérique,
– Sipen : salon international de l’économie numérique organisé par l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication au Sénégal (Optic), seul syndicat professionnel légalement constitué de son secteur – syndicat patronal au sens de la législation sénégalaise
Dakar Digital Show by Sonatel: le Dakar Digital Show combine des conférences, des démonstrations et des stands pour les acteurs du digital: éditeurs de contenus, développeurs, groupes média, acteurs des médias sociaux, investisseurs, porteurs de projet, start-ups, etc.
Les Mardis du numérique : le cycle de conférences des Mardis du numérique a pour but de servir de plateforme d’examen des différentes problématiques liées à la construction numérique et à la transformation numérique.

4. J’utilise des outils digitaux
Mes offres business avec Sonatel

5. Je trouve un financement
Teranga Capital est la première société d’investissement à impact dédiée au financement et à l’accompagnement des petites et moyennes entreprises (PME) à fort potentiel au Sénégal.
Fongip
Prix de l’entrepreneuriat féminin
ODV Africa
Partech : avec le fonds Partech Africa, Cyril Collon et Tidjane Deme visent les start-ups aux ambitions panafricaines.
DER: la DER est un mécanisme pour appuyer et dynamiser l’entrepreneuriat au Sénégal (budget global de 30 milliards FCFA dont 1 dédié à l’écosystème numérique et des startups).
Fonsis : ce fonds doté de 500 milliards FCFA par l’Etat a pour mission de promouvoir le développement du capital-investissement au Sénégal.