1

Yiri-dôtrô

1er prix

Pays de déploiement

Côte d'Ivoire

Secteur

Agriculture

Certains ravageurs comme la chenille légionnaire d’automne (FAW) constituent une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne. La FAW s’attaque à plus de 80 espèces végétales différentes et les experts en agriculture estiment que le ravageur pourrait causer des pertes de plus de 13 milliards de dollars pour des cultures comme le maïs, le sorgho, le riz et la canne à sucre. Il peut également voler jusqu’à 1 600 kilomètres en 30 heures, ce qui signifie qu’il peut facilement migrer vers les fermes et les pays environnants. Actuellement, la surveillance des ravageurs sur le terrain se fait soit en envoyant des techniciens, soit en comptant et en identifiant manuellement les parasites capturés dans les pièges de surveillance. Indépendamment de la méthode utilisée, l’agriculture intelligente face au climat exige des déterminations précises et rapides des niveaux de population des espèces présentes dans les cultures, et les méthodes actuelles peuvent être trop lentes par rapport à la dynamique de population de ces parasites. Afin de contrôler la propagation des parasites et de réduire le risque d’une future crise humanitaire, les petits agriculteurs ont besoin d’un meilleur accès à des informations immédiates, précises et exploitables sur la manière d’atténuer, d’identifier et de combattre la légionnaire d’automne. Notre présente solution intelligente utilise ces technologies numériques, notamment les capteurs, l’imagerie géo-spatiale et l’analyse de données pour permettre aux petits exploitants agricoles de bénéficier de conseils utiles et de prendre des décisions éclairées. Aussi permet de surveiller l’activité des organismes nuisibles à grande échelle afin de contrôler la présence et l’activité de ces organismes nuisibles sans avoir besoin d’inspections régulières et fréquentes des cultures.

2

DISTRICASH

2e prix

Pays de déploiement

Côte d'Ivoire

Secteur

Paiement mobile

Une carte bancaire prépayée VISA est une carte rechargeable qui n’est pas adossée à un compte bancaire et disponible soit dans une agence bancaire ou auprès d’un distributeur agrée. Ce produit a pour cible directe la population non bancarisée, les internautes et aussi ceux qui voyagent beaucoup. Le problème réside dans la distribution du produit : pour se procurer une carte prépayée VISA, il faut localiser un point de distribution ou une agence bancaire et s’y rendre dans les heures d’ouverture, ce qui n’est pas toujours évident. Pour les clients à l’intérieur du pays, l’équation est encore plus complexe. De plus, une fois la carte prépayée achetée, il n’est pas facile de la recharger à tout moment (y compris les week-ends) Depuis AVRIL 2017, il est possible de commander en ligne sa carte bancaire prépayée et se la faire livrer à ABIDJAN et dans 52 villes à l’intérieur de la Côte d’Ivoire, grâce à la plate-forme WEB de DISTRICASH (www.districash.ci) Il est surtout possible de la recharger à tout moment en utilisant cette plate-forme. Le règlement se fait en ligne via Orange Money. La carte bancaire prépayée disponible est : AFRICARD (UBA COTE D’IVOIRE) Cette plate-forme utilisée aujourd’hui par 1132 clients avec un FLOAT annuel de rechargement d’environ 50 millions (source UBA Côte d’Ivoire) a remporté les prix ci-dessous : • Meilleure STARTUP NTIC 2017 décerné par la CGECI (Confédération des Grandes Entreprises de Côte d’Ivoire) • Meilleure STARTUP FINTECH (AFRICA FINTECH FORUM 2017) • Meilleure STARTUP NTIC 2017 (AFRICA STARTUP FORUM 2017)

3

Isahit

3e prix

Pays de déploiement

Côte d'Ivoire

Secteur

Autre

Isahit est une plateforme internet socialement responsable d’externalisation de tâches digitales. La baseline d’isahit : “The Internet Impact Sourcing platform for digital tasks” et les mots clefs : #GetDigitalWork #GiveDigitalWork La plateforme permet de faire le lien entre intelligence artificielle et intelligence humaine. La communauté de HITers d’isahit (HIT=human intelligence task) intervient lorsque l’intelligence humaine est nécessaire : pendant la phase d’apprentissage de la machine et lorsque la machine rencontre une situation jusque-là inconnue. Notre “Tech for Good” de crowdsourcing donne aux talents (principalement des femmes en Afrique Francophone) qui n’en ont pas les moyens de se former et de se connecter au digital par le travail sous forme de complément de revenu.