Suis-je fait pour l’entrepreneuriat ?

Si vous répondez oui à la majorité des questions posées ci-dessous, vous avez de bonnes chances de réussir dans le monde de l’entrepreneuriat.

  1. Vous définissez-vous comme une personne qui n’abandonne jamais ?

Dans le monde de l’entrepreneuriat, pour tous les « Oui » que vous recevrez, sachez qu’il faudra accepter une vingtaine de « Non ! ». Saurez-vous vous relever après ces  revers ? Pouvez-vous continuer le « combat » pendant des années sans salaire ? Un entrepreneur n’abandonne jamais, comme le souligne la designer béninoise Maureen Ayité de Nanawax: « Abandonner parce ce que tu as eu un revers c’est comme crever tes trois autres pneus parce que tu as eu une crevaison ! »

  1. Êtes-vous passionné par votre projet ?

Une attitude blasée ne mène pas vers le succès quand on est entrepreneur. Si vous n’aimez pas vraiment ce que vous faites, il est difficile de surmonter les innombrables obstacles que vous rencontrez. Comme le souligne le milliardaire zimbabwéen Strive Masiyiwa (Forbes) : « Avoir une vision n’est pas suffisant. Il faut travailler dur et surtout avoir de la passion pour faire de cette  vision une réalité. »

  1. Avez-vous des compétences sociales ?

Être un solitaire ne veut pas dire que vous ne réussirez pas, mais avoir des carences dans le domaine des relations humaines peut vous porter préjudice. En effet, sans de fortes compétences sociales, vous pourriez rencontrer des difficultés pour former des partenariats, attirer des clients ou rejoindre des réseaux au sein de votre industrie.

  1. Êtes-vous créatif ?

La créativité n’est pas seulement une qualité que l’on retrouve chez les écrivains et les artistes. C’est une des premières qualités des entrepreneurs à succès. Ils utilisent ce caractère pour imaginer des solutions aux problèmes du quotidien. Là ou une personne peu créative voit un obstacle, un bon entrepreneur voit une opportunité !

  1. Êtes-vous perpétuellement à la recherche de savoir ?

La plupart des entrepreneurs à succès consacrent une bonne partie de leur temps à travailler sur leur développement personnel. Ils se forment constamment pour savoir comment leurs entreprises peuvent s’adapter et rester pertinentes dans le temps.

  1. Êtes-vous capable de travailler dur ?

Si vous êtes le type de personne qui aime avancer en faisant le strict minimum, la lourde charge de travail de l’entrepreneur finira par vous enterrer. Les entrepreneurs n’ont pas peur de porter plus d’un chapeau, de travailler le week-end ou de se sacrifier pour le succès de leur entreprise.
Un bon exemple est celui du célèbre entrepreneur tanzanien Reginald Mengi  (Forbes): « J’ai grandi dans la pauvreté, mais j’ai toujours vu cela comme un défi. La bonne chose est que vous pouvez surmonter un défi si vous êtes prêt à payer le prix. Le prix, c’est travailler dur ! »