Comment réagir face à un impayé ?

Les impayés constituent l’un des problèmes les plus récurrents pour les entreprises du monde émergent. En effet, elles sont l’une des causes les plus souvent citées, ayant forcé un entrepreneur à mettre la clé sous la porte. D’où la nécessité d’adopter une stratégie efficace, permettant de rentrer dans ses fonds.

Éviter d’aller vite au clash
Quand un débiteur ne s’acquitte pas de sa créance dans les délais prévus, la présomption de bonne foi du créancier est la bienvenue. Il faut éviter les menaces gratuites ainsi que les tentatives d’humiliation et suivre une procédure légale sans verser dans de vaines querelles.

Relancer par téléphone et par écrit
Pour préserver votre relation commerciale, faites preuve de compréhension. Commencez donc par relancer poliment votre client par téléphone avant de poursuivre, si nécessaire, en envoyant un courrier en recommandé, avec accusé de réception, en mentionnant un nouveau délai de paiement. Il est important de respecter les diverses réglementations en vigueur dans votre marché.

Établir une bonne communication avec le client
A moins d’avoir affaire à un escroc, les retards de paiement sont le plus souvent dus à des problèmes de trésorerie du côté du client. Le malaise s’installe parfois quand ce dernier, au lieu de communiquer sincèrement avec vous et de vous demander un délai supplémentaire durant lequel sa trésorerie redeviendra normale, vous fait faire des allers-retours ou observe une certaine distance ou encore se met à vous fuir tout le temps. Dans ces cas, installer une relation de confiance permettant d’éviter ce type de situations inconfortables pour tout le monde est important.
Cela mène à l’octroi d’un délai (pas très long) nécessaire au règlement du problème l’ayant conduit à ne pas payer dans les temps.

Couper le service offert
Si vous êtes fournisseur de services, bloquer l’accès à ces derniers fera certainement retentir la sonnette d’alarme auprès d’un mauvais payeur et empêchera une accumulation de dettes pendant le recouvrement des impayés déjà existants.

Faire appel à un intermédiaire
Un huissier de justice peut tenir le rôle de messager entre vous et votre débiteur dans le cadre d’un recouvrement à l’amiable (qui débutera avec une mise en demeure)… ou par contentieux (des mesures juridiques seront alors prises). Enfin, pour les montants conséquents, vous pouvez avoir recours à une agence de recouvrement. Outre les relances, celle-ci peut effectivement s’occuper des divers encaissements et fixer des échéances avec votre débiteur afin de s’assurer que ce dernier rembourse ses dettes, à condition que vous vous soyez arrangés à l’amiable avec lui.

Les recommandations d’un entrepreneur
Stéphane NDOUR, directeur général de SamaEvent.com, donne des recommandations en cinq points pour faire face à un impayé :

« 1 – Ne jamais laisser traîner une dette trop longtemps. Plus on s’éloigne de l’échéance moins on a de chances d’être payé. Par conséquent, une fois l’échéance arrivée à son terme, il faut faire des relances systématiques au débiteur de manière à rester constamment dans son esprit.

2- Vous pouvez recourir au changement d’interlocuteur. Si vous avez trop d’affinités avec votre débiteur, le recouvrement risque d’être difficile. Faites intervenir une autre personne (collègue, entreprise spécialisée dans le recouvrement, etc.) qui pourra hausser le ton et souligner l’importance de la situation.

3- Si la situation perdure, vous pouvez adopter un ton un peu plus ferme. Faire parvenir un courrier avec accusé de réception pour dire à votre débiteur que vous allez recourir à des moyens légaux afin de rentrer dans vos fonds.

4- Si la situation perdure toujours, contactez un huissier de justice pour faire une assignation au débiteur. C’est rapide, ça ne coûte pas cher (environ 50.000 francs Cfa) et c’est très dissuasif.

5- Si c’est l’État qui vous doit de l’argent, armez-vous de patience, et de courage. D’abord, renseignez-vous sur la législation. Ensuite essayez de localiser le dossier à chaque étape (ministère, trésor, bureau du payeur) et activez votre réseau pour le faire avancer. »