Comment affronter les variations de taux de change défavorables ?

Les valeurs des devises des pays émergents varient fortement en comparaison des monnaies les plus utilisées dans le commerce international, comme le dollar américain ou l’euro. Par exemple, le rand sud-africain a connu des fluctuations extrêmes entre 2015 et 2016. Imaginez que vous êtes une société basée en Afrique du Sud et qui doit dépenser chaque mois 199 dollars. En février 2015 cela aurait représenté 2318 rands; douze mois plus tard, pas moins de 3176 rands. D’un autre côté, si vous aviez vendu vos produits en dollars américains, vous auriez tiré un gros bénéfice de cette perte de valeur du rand.

Pour mettre au point une stratégie de limitation des risques liés aux devises étrangères, vous devez d’abord déterminer quelles parties de votre business sont exposées aux fluctuations monétaires. Vous pouvez ensuite réfléchir à la façon de protéger votre start-up contre ces incertitudes.

Prenez en compte les risques monétaires dans votre business model
La façon la plus simple de vous protéger contre des variations négatives de taux de change consiste à les prendre en compte dans votre modèle d’affaires (business model). Par exemple, si votre start-up vend des logiciels en dollars américains, vous devez vous assurer que le projet restera financièrement viable même si votre devise locale gagne fortement en valeur contre le dollar. Prévoyez une marge de profit suffisamment grande pour supporter les fluctuations monétaires.
Vous pouvez aussi augmenter vos tarifs lorsque vous faites face à des variations de taux de change défavorables. Cependant, cela peut faire perdre sa compétitivité internationale à votre produit ou service, résultant en une baisse des ventes. En fonction de votre secteur, vous pouvez envisager de facturer des prix différents aux clients locaux et internationaux, une méthode souvent employée dans le secteur du tourisme. Cela protégera vos clients locaux contre les variations négatives des taux de change.

Négociez un taux de change fixe avec votre client
Si vous fournissez un produit ou service à un client étranger qui ne vous règlera la facture qu’à une date ultérieure, vous pouvez négocier afin de fixer le prix à un certain taux de change, puis facturer votre client étranger avec votre monnaie locale. Beaucoup de clients n’accepteront pas car cela transfère le risque sur leurs épaules, mais cela vaut le coup de proposer. Si vous fournissez un service essentiel, ils pourraient dire oui.
Bien qu’une tel arrangement vous protège contre un risque lié à la baisse de votre monnaie de référence, il implique aussi de passer à côté de tout mouvement avantageux du taux de change. L’avenir étant capricieux, mieux vaut se concentrer sur le cœur de votre métier et l’obtention d’une marge de profit acceptable plutôt que de tenter de prédire les taux de change futurs. Ne vous rongez pas les ongles si vous avez loupé une hausse de votre devise – le taux aurait aussi bien pu aller dans l’autre sens.

Fournissez-vous dans plusieurs pays
Tirez parti des variations monétaires en externalisant du travail vers des pays vers lesquels vous bénéficiez de taux de change positifs à un moment donné. Par exemple, si vous êtes une société kényane qui externalise régulièrement des tâches de développement web, vous pourriez faire appel à une société indienne lorsque le taux de change entre le shilling kényan et la roupie indienne est favorable. Et, lorsque le shilling kényan perd de la valeur, vous pourriez allouer la mission à une société kényane locale.

Ouvrez un compte bancaire à l’étranger
Beaucoup de banques offrent maintenant des comptes libellés dans des devises étrangères importantes comme le dollar américain, l’euro ou la livre sterling. Ces comptes vous évitent de devoir payer des frais de conversion à chaque fois que vous êtes payé ou que vous payez en monnaie étrangère. De plus, l’argent peut être laissé sur ce compte jusqu’au moment opportun, lorsque le taux de change devient le plus favorable.

Utilisez les contrats de change à terme et les options de devise
Les contrats de change à terme et les options de devise que proposent les banques et autres institutions financières vous offrent des garanties contre les variations défavorables des taux de change.
Avec un contrat à terme, vous pouvez verrouiller un taux de change aujourd’hui pour une transaction à venir. Une option de devise, elle, donne à une société le droit, mais pas l’obligation, d’acheter ou vendre une devise à un taux de change fixe, à une date future prédéterminée. Les options sont vendues à un prix fixe et sont considérées comme un type d’assurance.
Les contrats de change et les options de devise sont des instruments financiers relativement sophistiqués et plus adaptés à des sociétés importantes. Se préoccuper de ces produits peut revenir cher à des petites sociétés qui n’ont pas les ressources administratives nécessaires pour les gérer.