Wajdi Ben Rejeb optimise les transports avec eFret.tn, contre les retours à vide

Wajdi Ben Rejeb, porteur du projet eFret.tn, 3e prix du Prix Orange de l’Entrepreneur Social Afrique et Moyen-Orient 2017, revient sur son parcours et sur sa stratégie pour améliorer le secteur du transport routier.

Entrepreneur Club – Comment vous est venue l’idée de créer votre projet de start-up ?
Wajdi Ben Rejeb – L’idée de créer eFret.tn est venue d’un constat du coût important de la logistique en Tunisie ainsi que de l’importance du phénomène de retour à vide. Avec mon associé qui est diplômé en logistique et gestion des opérations, nous avons réfléchi à une solution qui permet de rendre le transport plus abordable et plus propre en optimisant les déplacements des transporteurs de marchandises et en exploitant leurs capacités de chargement surtout une fois qu’ils ont acheminé leur chargement à destination.

En quoi consiste votre projet et quel est son principal bénéfice ?
eFret.tn est une plateforme de transport collaboratif de marchandises qui met en relation les expéditeurs avec les transporteurs, déménageurs, coursiers, livreurs, etc. Les expéditeurs postent des annonces sur la plateforme et les transporteurs qui desservent le trajet en question (à l’aller comme au retour) proposent des devis compétitifs pour remporter le chargement.
En mettant en relation les expéditeurs et les transporteurs de marchandises, nous participons à rationaliser les trajets, ce qui se traduit par moins de pollution et une économie d’énergie. La plateforme permet aussi aux transporteurs artisans et ceux qui se trouvent dans des régions défavorisées d’avoir accès à des prospects et d’avoir une visibilité sur le web. Enfin, en exploitant les retours à vide, nous participons à rendre le transport plus abordable pour tout le monde, notamment, les artisans, les TPE et PME.

En quoi votre projet incarne-t-il une démarche originale d’entrepreneuriat social en Afrique ?
L’originalité du projet réside dans le fait qu’il a été imaginé et mis en œuvre en prenant en compte les problèmes et les spécificités du contexte tunisien dans un premier temps et nous comptons, par la suite, poursuivre sur la voie de l’internationalisation sur le continent africain. En intégrant les problématiques sociales, de développement économique et les questions environnementales liées au transport de marchandises en Afrique dans la mission même de eFret.tn et dans le fonctionnement du site, notre projet se présente comme une initiative originale d’entrepreneuriat social en Afrique.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui veut se lancer dans un projet ?
Il ne faut pas hésiter à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale même sans ressources importantes tant que vous avez des idées et surtout un rêve et une vision. Il faut s’assurer tout de même que le business model est viable et que vous avez une bonne compréhension de l’environnement et du contexte de votre projet. La route sera sans doute longue et éprouvante mais c’est une aventure unique et le travail finira toujours par payer.

Merci !

Retrouvez le pitch vidéo d’eFret.tn sur Orange Start-up.