1

Mayalanyi

1st prize

Country of deployment

Guinea

Category

Health

Mayalanyi, qui veut dire « Ma santé » en soussou (dialecte de Guinée), est le carnet de santé digital du citoyen guinéen. Sur son smartphone ou sa tablette, le patient va pouvoir accéder rapidement à son profil médical en cas d’urgence, exploiter son historique de consultations pour permettre au médecin d’établir un diagnostic fiable et accéder à une banque d’informations sur les médecins. Pourquoi un carnet de santé digital? • Pour permettre au citoyen de garder l’historique des consultations sous la main, d’accéder facilement à ses informations médicales en cas d’urgence et d’avoir accès à de nombreux spécialistes à tout moment. • Pour permettre au médecin d’avoir une base de données des patients consultés, d’être répertorié dans un catalogue fiable, d’avoir accès à l’historique du patient afin de mieux traiter celui-ci et de diminuer le risque d’erreurs lors des consultations des patients.

2

COLIS'MART

2nd prize

Country of deployment

Guinea

Category

M-payment

COLI’SMART COMPAGNIE offre une technologie orange colis qui permet de transférer les colis à distance partout en guinée presqu’a la même vitesse que le transfert d’argent: un colis acheté à distance via orange money, est déposé dans un point de colis (soit kiosque orange money, boutiques orange, pharmacies, station essences etc..) pour être expédié à temps réel par le biais des partenaires de transport (motos, voiture, camion etc…) qui récupèrent les colis d’un point de colis à un autre en fonction de leurs itinéraires. Pour utiliser le service ORANGE COLIS, l’abonné orange se rend dans un point de colis muni de son colis, fait le dépôt et souscrit moyennant un paiement par USSD (tarif fixé en fonction de l’emplacement du destinateur et de la quantité à livrer). Un message de notification est automatique envoyé au destinateur comportant le numéro de l’expéditeur, le nom du colis, l’adresse du point de réception, et le délai de disponibilité du colis. Les points de colis, les transporteurs et La société orange sont des partenaires qui bénéficient chacun d’un frais de commission à chaque livraison de colis, Colis’mart obtient le reste du montant de transfère de colis. Le transfert de colis via orange money va être une innovation dans le domaine du numérique Guinéen, il va contribuer à la réduction du taux de chômage et de la pauvreté par la création de nouveaux emplois pour la population guinéenne (plus de 800 jeunes d’ici 2023). Mais aussi de réduire la mortalité par la disponibilité des médicaments et réduire la pollution atmosphérique dus au nombre de trafic sur les voies ainsi que les embouteillages.

3

yenghema

3rd prize

Country of deployment

Guinea

Category

E-commerce

« Je vous jure qu’ici à Conakry, je n’ai pas encore vu un marché qui est propre. Parfois même en saison pluvieuse tu vas voir les chenilles te monter sur les pieds tellement qu’il y’a des saletés. C’est juste parce que je n’ai pas le choix que j’y vais » nous affirmait Aminatou que nous avons trouvé à la porte de sa cuisine chez lui à Sonfonia. « Malgré ma grossesse avancée je suis obligée d’aller au marché, car je ne veux pas que mes enfants quittent l’école et qu’ils ne trouvent rien à manger à la maison » nous disait Mariam, panier sur la tête marchant très difficilement. « Ici produire est une chose, écouler en est une autre. En faites nous avons un double travail, aller au jardin pour produire, puis aller à Conakry pour vendre. Parfois tu peux aller au marché, tu y passes toute ta journée sans pouvoir écouler toute la marchandise. A la tomber de la nuit tu es obligé de vendre à n’importe quel prix pour pouvoir rentrer avec quelque chose. La chaine de distribution est tellement longue que nous producteurs n’y gagnons presque rien » déclare Bangaly que nous avons rendu visite dans son jardin à Kindia. • Comment permettre à Aminatou et aux millions des femmes qui se trouvent dans la même situation d’acheter des condiments dans un endroit propre ? • Comment aider Mariam et les millions de femmes à préparer à manger pour leurs enfants sans se devoir aller au marché ? • Que peut-on faire pour Bangaly et les millions d’agriculteurs de la Guinée pour les rapprocher du consommateur final, augmenter leurs revenus et faciliter l’écoulement de leurs produits ? Face à toutes ces questions nous nous sommes dit qu’avec l’internet, la téléphonie mobile et les services de payement mobile nous pouvons apportés des solutions à des problèmes qui, d’un côté sont un calvaire pour la gente féminine et de l’autre empêchent nos agriculteurs de rentabiliser leurs productions. C’est ainsi que nous avons décidé de mettre sur place la plateforme web et mobile yenghema.com.

yenghema

Entrepreneur Club Favourite Project

« Je vous jure qu’ici à Conakry, je n’ai pas encore vu un marché qui est propre. Parfois même en saison pluvieuse tu vas voir les chenilles te monter sur les pieds tellement qu’il y’a des saletés. C’est juste parce que je n’ai pas le choix que j’y vais » nous affirmait Aminatou que nous avons trouvé à la porte de sa cuisine chez lui à Sonfonia. « Malgré ma grossesse avancée je suis obligée d’aller au marché, car je ne veux pas que mes enfants quittent l’école et qu’ils ne trouvent rien à manger à la maison » nous disait Mariam, panier sur la tête marchant très difficilement. « Ici produire est une chose, écouler en est une autre. En faites nous avons un double travail, aller au jardin pour produire, puis aller à Conakry pour vendre. Parfois tu peux aller au marché, tu y passes toute ta journée sans pouvoir écouler toute la marchandise. A la tomber de la nuit tu es obligé de vendre à n’importe quel prix pour pouvoir rentrer avec quelque chose. La chaine de distribution est tellement longue que nous producteurs n’y gagnons presque rien » déclare Bangaly que nous avons rendu visite dans son jardin à Kindia. • Comment permettre à Aminatou et aux millions des femmes qui se trouvent dans la même situation d’acheter des condiments dans un endroit propre ? • Comment aider Mariam et les millions de femmes à préparer à manger pour leurs enfants sans se devoir aller au marché ? • Que peut-on faire pour Bangaly et les millions d’agriculteurs de la Guinée pour les rapprocher du consommateur final, augmenter leurs revenus et faciliter l’écoulement de leurs produits ? Face à toutes ces questions nous nous sommes dit qu’avec l’internet, la téléphonie mobile et les services de payement mobile nous pouvons apportés des solutions à des problèmes qui, d’un côté sont un calvaire pour la gente féminine et de l’autre empêchent nos agriculteurs de rentabiliser leurs productions. C’est ainsi que nous avons décidé de mettre sur place la plateforme web et mobile yenghema.com.